Quantcast

Dysfonction érectile : qu'est-ce que c'est et quels remèdes sont les plus efficaces

Category: Archive FR
Tag: #Bien-être Maladies Traitements de la dysfonction érectile #Dysérection #Le bien-être #Maladies
Share:

Qu'est-ce que la dysfonction érectile ?

Tout d'abord, dans la définition de la dysfonction érectile, il faut bien préciser qu'on ne parle pas d'une maladie, mais souvent il peut s'agir d'un symptôme révélant la présence d'une pathologie physique, comme une altération du système cardiovasculaire, un endocrinien- problème métabolique, une maladie neurologique ou encore le diabète. L'incidence augmente avec l'âge, en partie parce qu'en vieillissant, ces problèmes deviennent également plus fréquents et, en fait, les plus touchés sont les hommes entre 50 et 60 ans. Plus précisément, le sujet peut se plaindre à la fois d'une difficulté à obtenir une érection pénienne et d'une difficulté à la maintenir. De plus, un signe qu'il s'agit d'un trouble d'origine organique est la rareté des érections matinales spontanées, qui surviennent normalement pour réoxygéner le pénis.

Quelle qu'en soit la cause, l'impact sur la personne est extrêmement important, car souffrir de ce trouble entraîne des répercussions psychologiques importantes, notamment une baisse de l'estime de soi et la modification de l'image de soi dans un sens négatif. Il y a aussi des conséquences sur sa vie quotidienne, dans divers domaines, du travail à l'humeur, mais aussi sur sa vie intime. Il est possible que le sujet adopte un comportement d'évitement sexuel pour éviter des situations embarrassantes, et qu'en conséquence le partenaire se sente rejeté. Il est facile de voir comment cela peut être une raison suffisante pour créer une tension importante au niveau du couple.

Remèdes contre la dysfonction érectile

Vue de dessus pov d'un homme adulte prenant des pilules bleues, mise au point sélective

Les remèdes proposés par les médecins contre la dysfonction érectile sont nombreux et le choix de l'un ou de l'autre est déterminé par les caractéristiques de chaque cas.

La thérapie pharmacologique propose des solutions qui, cependant, ne résolvent pas toujours le problème, également en raison du fait que le patient peut être contraint de prendre des médicaments à vie, surtout s'il est plus âgé ou en conjonction avec une maladie neurologique ou un diabète. Les patients plus jeunes, en revanche, bénéficient souvent d'une thérapie médicamenteuse d'accompagnement avec une évolution psycho-sexologique, compte tenu de l'origine psychogène fréquente du problème dans ces cas.

En particulier, les médicaments les plus souvent prescrits sont les inhibiteurs de la phosphodiestérase, qui permettent de retrouver une érection physiologique aux niveaux qui existaient avant le trouble. En pratique, ce ne sont pas des médicaments qui provoquent une érection, mais soutiennent un mécanisme déjà en place, facilitant un processus naturel. Il est rare que ces médicaments ne fonctionnent pas, et certains patients ont également des contre-indications qui les empêchent de les prendre, c'est-à-dire des cas de maladie cardiaque dans lesquels des médicaments sont pris pour augmenter la lumière des artères coronaires. Dans ces circonstances, des pharmacies alternatives doivent être prescrites, qui provoquent cependant une érection plus artificielle, qui ne se produit pas en réponse à une stimulation externe par le partenaire. Ces médicaments sont introduits par voie intra-urétrale ou par injection intra-caverneuse.

Mais les médicaments ne sont pas la seule solution possible. Dans les cas d'extrême gravité, où le patient ne peut pas bénéficier d'autres types de traitement, l'implantation d'une prothèse peut être utilisée, mais c'est une solution très peu envisagée, car les patients répondent généralement efficacement aux thérapies conventionnelles.

Cependant, les patients souffrant de problèmes vasculaires, ayant moins d'efficacité en réponse au traitement médicamenteux, peuvent recourir à d'autres types de remèdes, tels que l'application d'ondes de choc à faible énergie, dans le but d'améliorer la microcirculation vasculaire. C'est donc un traitement qui peut être très utile pour lutter contre la dysfonction érectile, appliqué dans des centres particuliers qui traitent des patients résistants aux médicaments, ou pour lesquels la thérapie médicamenteuse en elle-même n'est pas la solution optimale au problème. Ce traitement doit dans tous les cas être proposé par un andrologue lors d'une visite chez un spécialiste, et est effectué chaque semaine jusqu'à six séances, sans aucun effet secondaire. Les patients qui ont subi une prostatectomie peuvent également bénéficier d'ondes de choc, car dans les premiers mois après la chirurgie, l'absence d'érections nocturnes peut endommager les tissus caverneux en raison d'une oxygénation réduite. Après le traitement, les érections spontanées se rétabliront.

Enfin, en plus de ces remèdes, il ne faut pas sous-estimer l'importance que peut avoir une prévention efficace, qui passe principalement par de petits changements d'hygiène de vie. Dans de nombreux cas, adopter des habitudes saines pour remplacer celles qui sont incorrectes est la meilleure arme préventive et conduit à une guérison au moins partielle. En particulier, les facteurs qui pourraient faire la différence concernent la perte d'habitudes telles que le tabac et l'alcool, et la sédentarité. Un exercice physique adéquat pratiqué de façon constante est en effet un excellent moyen d'assurer la santé globale de l'organisme, ainsi que de perdre du poids si nécessaire. L'alimentation joue également un rôle important : un régime équilibré, riche en fruits et légumes, doit être suivi. Avant tout, il est essentiel de réduire au maximum les sources de stress.

Published: 2022-12-30From: Elisa

You may also like