Quantcast
Remèdes et traitements de l'arthrite | TrendingResults.com

Remèdes et traitements de l'arthrite

Category: Archive
Tag: #Arthrite #Bien-être Maladies Symptômes de l'arthrite #Le bien-être #Maladies
Share:

Il existe une centaine de formes différentes d'arthrite, qui relèvent toutes des maladies rhumatismales et qui, ensemble, se classent au premier rang des maladies chroniques qui causent le plus souvent des incapacités. C'est particulièrement vrai pour les personnes âgées, mais certaines formes précoces peuvent également toucher les jeunes d'environ 30 ans. En fait, l'une des formes les plus courantes est la polyarthrite rhumatoïde, qui sévit chez les femmes en âge de procréer et qui touche non seulement les articulations mais aussi les organes et les tissus, par exemple le cœur, les poumons et les yeux, et peut également affecter les systèmes cardiovasculaire et immunitaire. Une version juvénile de cette condition existe également, bien qu'elle soit assez rare. Les symptômes sont similaires à ceux de l'adulte, mais dans ce cas, ce sont les enfants qui sont touchés.

La goutte est également l'un des types d'arthrite : c'est une forme métabolique causée par l'accumulation de cristaux d'acide urique dans les tissus conjonctifs des articulations, la toxicomanie ou une mauvaise alimentation. Les crises de douleur qui révèlent la présence de cette maladie sont soudaines et violentes et surviennent, généralement la nuit, accompagnées de rougeurs et de gonflements. Cette condition se retrouve principalement chez les hommes d'âge moyen, mais aussi chez les femmes ménopausées.

Enfin, un type particulier d'arthrite est celui causé par le lupus érythémateux, une maladie auto-immune qui attaque de nombreux organes, vaisseaux sanguins et même articulations.

Remèdes contre l'arthrite

Remèdes contre l'arthrite

En ce qui concerne les remèdes possibles contre l'arthrite, il faut souligner que, malheureusement, aucune thérapie spécifique n'a encore été formulée qui soit particulièrement efficace dans la plupart des cas, à l'exception de l'arthrite d'origine infectieuse. Cependant, différentes thérapies sont proposées, allant de la pharmacologique à la chirurgicale. Le choix de l'une ou l'autre méthode dépend de ce qui convient le mieux au patient, mais quelle que soit la voie choisie, une intervention précoce permet de contenir la progression de l'arthrite, et donc d'avoir un pronostic plus favorable.

Dans tous les cas, chaque méthodologie a pour objectifs principaux de soulager la douleur et d'améliorer la mobilité des membres, afin que la qualité de vie du patient puisse être positivement affectée. Parfois, l'intervention combinée de plusieurs thérapies est nécessaire pour obtenir un résultat satisfaisant qui peut vraiment faire une différence dans l'augmentation du bien-être d'une personne.

En plus d'alterner entre un exercice et un repos adéquats et une alimentation saine et équilibrée, il existe un certain nombre de médicaments qui peuvent être bénéfiques pour l'état du patient, notamment les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens), les anti-inflammatoires stéroïdiens -les rhumatismaux, qui sont particulièrement utiles dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, les médicaments biologiques à base d'anticorps monoclonaux pouvant agir sur la réponse immunitaire de l'organisme, et les antibiotiques (dans le cas de l'arthrite infectieuse).

En plus de la voie pharmacologique, il en existe de nombreuses autres qui peuvent être prises, et il n'est pas rare que le médecin prescrive une série d'autres indications utiles pour contenir la situation et tenter d'optimiser l'action des principes actifs pris avec des médicaments. , également en relation avec l'état clinique de l'individu. En particulier, des séances de physiothérapie ou de kinésithérapie peuvent être réalisées, encadrées par du personnel compétent qui, par le massage, contribuera à préserver la mobilité résiduelle pour tenter de l'améliorer. Ces séances sont également utiles pour éviter que le patient ne fasse des mouvements incorrects en lui donnant des instructions détaillées sur la façon d'effectuer les gestes quotidiens sans se blesser et en pratiquant des manœuvres de relaxation musculaire. De même, le mouvement peut être pratiqué avec une activité sportive, qui ne doit cependant pas être exagérée, mais constante, afin que le tonus musculaire puisse être maintenu dans le temps. En particulier, les activités aquatiques telles que la natation et la gymnastique posturale sont généralement recommandées.

En ce qui concerne le mode de vie, l'alimentation joue également un rôle clé : elle doit être équilibrée afin d'éviter toute prise de poids qui pourrait être pénible pour les articulations fragilisées. De plus, le surpoids et l'obésité sont deux facteurs qui peuvent facilement prédisposer au développement d'inflammations articulaires. Parallèlement à cette alimentation équilibrée, des suppléments d'oméga-3, de glucosamine ou de chondroïtine, qui maintiennent le tissu cartilagineux en bonne santé, peuvent être utilisés.

La phytothérapie apporte également sa contribution en proposant des remèdes qui peuvent être pris par voie orale ou par voie topique et qui ont des fonctions anti-inflammatoires. Les ingrédients les plus couramment utilisés sont l'aloe vera, le boswellia, la spirée et la griffe du diable. Alternativement, une thérapie par le chaud et le froid peut être pratiquée, qui consiste à appliquer des compresses, des cires, des bains de boue ou des bains chauds afin d'augmenter la tolérance à la douleur et de favoriser le travail des vaisseaux sanguins.

Enfin, dans les cas d'arthrite les plus avancés ou ceux qui présentent une résistance aux médicaments, la solution extrême est la chirurgie. En particulier, l'opération peut viser à remplacer l'articulation touchée par une prothèse ou à retirer des fragments d'os ou de cartilage qui causent de la douleur. Alternativement, les extrémités osseuses sont repositionnées pour éviter que les dommages ne s'aggravent et leur surface est remodelée.

Tous ces remèdes ont un certain niveau d'efficacité, qui varie selon le patient, le type d'arthrite qui l'affecte et le stade plus ou moins avancé de la maladie, mais comme dans de nombreux cas, il n'y a pas de meilleure solution que la prévention. L'arthrite est causée par une combinaison de nombreux facteurs qui se croisent, dont certains dépendent d'un comportement incorrect et sont donc contrôlables par l'individu. Puisqu'il n'existe toujours pas de remède suffisamment certain et efficace pour être considéré comme le traitement de référence, il est conseillé de modifier son mode de vie afin de diminuer les facteurs de risque, par exemple en mangeant correctement, en pratiquant une activité physique appropriée et en consultant un médecin. des conseils dès l'apparition des symptômes, afin de pouvoir compter sur un pronostic plus favorable.

Published: 12/30/2022From: Elisa

You may also like